Le Pu Er Le Pu Er,

Les Pu Er ou parfois Pu Erh sont également appelés thés sombres. Le procédé d'obtention d'un tel thé est bien différent des autres et s'effectue en trois étapes, avec des feuilles de thé âgées (et donc pauvre en eau).

C'est le seul thé qui se bonifie avec le temps. Il est généralement vendu compressé, en brique ou nid d'oiseaux.

La Torréfaction :

Le procédé de torréfaction d'un thé sombre est bien spécifique. Le but est, un peu comme le thé vert, de tuer la plupart des enzymes. On effectue cette torréfaction dans des bassines en fer chauffées à environ 300 °C ! Les feuilles y sont placées et recouvertes de paille pour empêcher la vapeur d'eau de s'évaporer et donc obtenir une cuisson à l'étuvée.

Pendant cette phase, les feuilles de thé perdent beaucoup de leur teneur en caféine (ou théine).

Le Roulage :

Il s'effectue de la même manière que les autres thés.

La Sudation ou post-fermentation:

La sudation d'un thé jaune consiste à disposer les feuilles de thé en tas d'environ un mètre de haut et recouvertes d'une toile humide. Cela permet de garder un taux d'humidité à 85 %.

Cette étape dure 24 heures est peut-être renouvelée. C'est en effet la hauteur du tas et le temps de cette étape qui déterminera au plus le goût du thé. On parle parfois de thés "noirs-noirs" lorsque les tas sont vraiment importants et les temps plus longs.

Attention de ne pas confondre avec les "thés rouges ". Ce ne sont en aucun cas des thés, ils proviennent d'Afrique du Sud. Ils ne viennent pas d'un théier, mais d'une plante locale ne contenant pas de théine et presque pas de tanin !!!