thés fumés Les thés fumés,

Les thés fumés sont avant tout des thés noirs. Ils viendraient selon les dires d'un village chinois, Xingcun, dans la région du Fujian.

L'histoire raconte qu'en 1820, sous la dynastie des Quing, une plantation de ce village fût réquisitionnée par l'armée. Le planteur n'ayant pas eu le temps de faire sécher ses feuilles de thé eut l'idée de les étaler au-dessus d'un feu alimenté par des racines d'épicéa.

Le thé sécha rapidement, mais prit un goût fumé. N'arrivant pas à le vendre aux acheteurs locaux, ce thé partit à Fuzhou (capitale de Fujian), où il prit la direction de l'Europe et fût fort apprécié.

De nos jours, la méthode n'a pas changé, les feuilles sont légèrement grillées après roulage sur une plaque de fer chaud puis placé sur des claies de bambous au dessus d'un feu de racine d'épicéa. La durée donnera le degré de fumé du thé.

Comme le thé blanc et les thés semi-fermentés, on trouve encore aujourd'hui les thés fumés essentiellement dans la région du Fujian et à Taiwan.

Fujian